Marie-Pierre Gramaglia : « L’urbanisation de la Principauté, c’est aussi la reconstruction de la ville sur la ville. »

0

CHA_1695 retouche oeilC’est en développant les logements, les équipements publics et les infrastructures routières que Monaco contribue à renforcer la qualité de cadre de vie de ses habitants et, dans le même temps, à attirer de nouveaux investisseurs.

Quels sont les grands programmes de développement sur les réserves foncières

Parmi les réserves foncières à urbaniser, nous avons les terrains de l’ancienne voie ferrée. Après les livraisons des programmes domaniaux « Les Jardins d’Apolline » sur l’îlot Rainier III et « Hélios » sur Canton, les premiers travaux de l’îlot Pasteur débutent cette année. À terme, ce site accueillera un collège d’une capacité d’accueil de 1 500 élèves ; la relocalisation de l’espace Léo Ferré ; la médiathèque publique ; le centre de tri de la Poste ; le centre de transfert des déchets recyclables secs ; 7 700 m² de bureaux et un minimum de 900 places de parking. Parmi les autres réserves foncières, dont le nombre s’amenuise, nous avons l’opération domaniale « l’Engelin » avec la réalisation de 133 logements et des surfaces de bureaux ; d’un parking de 245 emplacements dont une cinquantaine de places publiques. Enfin, la réserve  foncière du programme « Testimonio II » qui s’étage  entre le boulevard d’Italie et l’avenue Princesse Grace et qui verra la construction de 156 logements domaniaux, d’une crèche de 50 berceaux, le relogement de l’Ecole internationale et un parking relais de  700 places. Une opération complétée par un programme immobilier privé.

C:UsersmgarouachiDocumentsRevitPAS_TRA_SOC_ARC_A15_archimc

AIA_MONACO_NUIT_1

Les programmes de reconstruction

L’urbanisation de la Principauté, c’est aussi la reconstruction de la ville sur la ville par la démolition de bâtiments ou villas n’ayant pas de valeur patrimoniale. Plusieurs projets participent aujourd’hui de cette démarche comme : le Sporting d’Hiver, le nouveau CHPG ou  la démolition reconstruction d’immeubles dans le cadre d’opérations publiques ou privées, telles que l’opération IDA et ses variantes à l’étude intégrant des bâtiments de l’Etat et des immeubles privés. En matière d’éducation, l’Etat poursuit aujourd’hui la reconstruction de FANB Roqueville. Ce nouvel établissement regroupera les classes du collège du site du Rocher avec celles du Lycée pour atteindre un effectif potentiel total de 750 élèves. La livraison est prévue fin 2018, pour une entrée des élèves après les vacances scolaires d’hiver 2019. En matière d’équipements publics de santé, le Gouvernement a commencé les travaux du nouveau Centre Hospitalier Princesse Grace avec une perspective de  livraison de la phase 1 en 2021-2022, avec 60 % des surfaces hospitalières de programme global, correspondant aux deux ailes en front de mer.

Pouvez-vous nous parler de l’extension en mer ?

Au printemps 2013, S.A.S. le Prince Souverain annonçait Sa décision de lancer un projet d’urbanisation en mer consistant à créer un quartier de 6 hectares dans l’anse du Portier, avec une forte ambition concernant le développement durable et la protection de l’environnement.

Le projet d’urbanisation permettra la réalisation de : 60 000 m² de surfaces comportant principalement des logements de très grand luxe (collectifs et individuels) et des commerces ; des équipements publics, une extension du Grimaldi Forum, un parking public d’environ 150 places et un port d’animation d’une trentaine d’anneaux ; de larges espaces publics dont un parc végétalisé de 0,6  hectare et une promenade littorale. Sans participer en aucune manière à son financement, l’Etat va recevoir près d’un demi-milliard d’euros de contreparties en aménagements publics, mais également une soulte. De plus, l’Etat retirera de cette opération tous les effets financiers induits par la vente des logements et commerces dont notamment le versement d’un montant important de TVA.

150730 ®_VPA 10

Share.

Leave A Reply